Fibromyalgie : “On peut retrouver la santé malgré la maladie”.

A 29 ans, Fanny ressent soudainement une énorme fatigue puis d’autres symptômes que les médecins n’expliquent pas. Il lui faudra deux ans pour trouver un médecin qui va mettre un mot sur ses symptômes : la fibromyalgie. Elle décide de se tourner vers les médecines douces et se considère aujourd’hui, à 44 ans, guérie. Récit d’une femme qui refuse de se décourager face à la maladie.
Fibromyalgie : “On peut retrouver la santé malgré la maladie”

A 29 ans, alors professeur de biologie à la vie active, je commence à ressentir une énorme fatigue. Viennent ensuite d’autres symptômes très invalidants : saignements intestinaux, problèmes digestifs et toujours cette fatigue anormale qui ne me quitte pas… J’ai consulté plusieurs médecins avant de trouver une oreille attentive à mes symptômes. J’avais des douleurs sous forme de crise dans les mains, les avant-bras qui remontaient parfois jusqu’aux épaules, puis les jambes et enfin la colonne vertébrale. Il m’est arrivé de rester des jours sans pouvoir bouger du lit… Après deux années passées comme ça, je suis redirigée vers un CHR et on me diagnostique une fibromyalgie.”

Fibromyalgie : “Le diagnostic a apporté de la lumière”

“Depuis deux ans c’était terrible de s’entendre dire qu’on n’a peut-être rien… Car même quand j’avais une crise, les médecins ne trouvaient pas ce que j’avais. Quand le diagnostic a été posé, j’ai ressenti un grand soulagement, ça a apporté de la lumière dans mon existence. Je n’ai pourtant pas eu beaucoup d’explications sur la maladie et étant curieuse de nature, j’ai réalisé de nombreuses recherches..

Je voulais comprendre ! Je suis tombée sur un livre du médecin Jean Seignalet qui traitait de l’encrassement de l’organisme. Moi qui ai toujours été passionnée de médecine douce, ce livre a fait écho en moi. Mon esprit scientifique a basculé dans d’autres recherches axées sur les médecines alternatives et la nutrition. Ma vision des choses a complètement changé depuis.”

Traitement de la fibromyalgie : “Je suis guérie depuis 11 ans”

“J’ai commencé à adopter le régime du Docteur Seignalet avec beaucoup de rigueur et de détermination. J’ai noté une nette amélioration. En parallèle, j’ai fait de la sophrologie, de la lithothérapie, de l’homéopathie, une psychothérapie, de la balnéothérapie, des cures détox, des prises de compléments alimentaires… Et un peu de sport, quand je pouvais. J’ai surtout compris qu’il ne fallait pas forcément attaquer la maladie mais prendre en compte d’autres facteurs tels que le psychisme..

J’ai eu une sorte de révélation quand je me suis rendu compte que j’avais des blessures de l’enfance qui n’étaient pas guéries. La fibromyalgie se soigne sur plusieurs plans et il y a selon moi deux niveaux de guérison : physique et émotionnel car cette maladie est multifactorielle.

Fibromyalgie : “Je suis plus à l’écoute de mon corps”

Cette maladie a finalement été pour moi un énorme facteur de transformation. Je suis devenue thérapeute holistique et aujourd’hui j’aide, entre autres, des personnes atteintes de fibromyalgie. Je pense que plus, on traite tôt les symptômes de la maladie, plus il est facile de l’arrêter. Il faut comprendre qu’il y a sans doute de nombreuses choses à faire pour une prise en charge globale.

Accepter la maladie est également crucial même si comme pour la plupart des patients, ça a été très compliqué pour moi. Honnêtement, c’est une maladie difficile à vivre. Aujourd’hui mes rituels sont bien rodés : une alimentation chargée en fruits et légumes, « sans » gluten, peu de produits laitiers et une écoute active de mon corps et de mes sensations. Je souhaite aussi rassurer les patients, il est possible de retrouver une bonne santé, il ne faut pas se décourager !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.