Dans le domaine de la douleur chronique, la fibromyalgie est l’une des maladies les plus courantes. Selon l’   étude EPISER 2016  , publiée en 2020, on estime que 2,37% de la population espagnole en souffre, soit environ 700 000 personnes touchées.

La prévalence basée sur le sexe est encore plus surprenante, puisque nous avons constaté un ratio femmes/hommes de 21:1. Cela signifie que 90 % des patients diagnostiqués sont des femmes.

Non reconnue jusqu’en 1992 par l’Organisation mondiale de la santé, cette affection se définit par deux caractéristiques : une douleur généralisée depuis au moins trois mois et une réaction douloureuse à la pression dans au moins 11 des 18 points qui correspondent aux zones les plus sensibles du corps..

Au-delà de la souffrance physique

Mais les patients sont confrontés à des souffrances qui vont au-delà du physique. Tout d’abord, ils connaissent une moins bonne qualité de vie non seulement par rapport aux individus en bonne santé, mais également par rapport à leurs pairs souffrant d’autres pathologies rhumatismales qui provoquent des douleurs dans le système articulaire.

Deuxièmement, ils souffrent de l’aggravation d’une incompréhension sociale généralisée, qui se traduit par peur et frustration. L’incrédulité et le déni provoqués par la fibromyalgie les amènent à ne pas se tourner vers les professionnels de santé. Et certains de ces professionnels doutent même de l’existence de la maladie elle-même..

Abus de drogue

Le traitement de la maladie est complexe. D’une part, les médicaments agissent sur un ou plusieurs symptômes, mais n’entraînent pas d’amélioration globale. En conséquence, l’insatisfaction à l’égard de ces résultats entraîne une augmentation générale de la consommation de drogues.

Dans une étude menée par notre équipe,  nous avons observé que les personnes concernées prenaient jusqu’à 19 médicaments différents par jour. En raison de cette surmédication, les spécialistes choisissent d’y ajouter des traitements non médicamenteux. Parmi les plus utilisés figurent l’exercice physique (aérobie, résistance et flexibilité) et la thérapie psychologique.

.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *